03 - La Laiterie

La batteuse de beurre (Allegrain)

La "Laiterie", pour Madame de Pompadour, n’avait pas l’image que l’on peut en avoir actuellement, à savoir " d’utilité " (comme encore dans certaines fermes), et encore moins industrielle.

C’était plutôt un petit salon frais et souvent à-demi enterré où les dames de cette époque aimaient à se réunir, voire à battre le beurre, et rester à proximité de la "basse-cour", espace où étaient élevées des volailles rares et parées. Ce qui semblerait avoir été le cas à Crécy.

 

Ces laiteries étaient en principe en rez-de-chaussée [entendre par là parfois semi-enterrées] et voûtées.


C’est là qu’à cette époque, ces "dames viennent prendre le lait, battre le beurre, et faire des fromages pour se délasser… ".

Il semblerait bien que Madame de Pompadour ait pu profiter de cette façon de quelques moments de repos. Toujours est-il que pour sa première acquisition (château de Crécy), y recevant le roi plusieurs fois par an, elle n’a pas hésité à faire appel aux plus grands artistes de son temps pour l’agrandissement du château, l’aménagement des jardins, et du village attenant, Couvé.

 

C’est ainsi qu’elle fit travailler pour orner la laiterie les sculpteurs Falconet, Allegrain, Vaste et Coustou, pour des sculptures d’après des dessins de Boucher, qui furent reproduites en réduction par la Manufacture de Vincennes, en 1754 et 1755.

 

La laitière (Falconet)