10 - le Potager d'en haut

Pour nourrir les nombreux habitants du château et de ses dépendances, la nécessité de grands potagers s’est fait sentir.

Il existait déjà les anciens potagers de Verjus, dits « Potagers d’En-Haut ». Il a fallu compléter par la création des potagers dits  « d’En-Bas », dans la vallée, situés près de la Blaise.

 

Il faut ajouter à ceux-là le potager de l’Hôpital Saint-Jean, qui, comme nous le rappelle le duc de Croÿ, pouvait accueillir plus de 50 personnes qu’il fallait également nourrir.

Ces trois grands potagers figurent sur les deux plans de 1752 et 1755.

 

Combien de visiteurs pouvaient-ils se trouver à Crécy ?

 

Aucun texte ne le précise. Mais Madame de Pompadour recevait.

Il faut donc prendre en compte tous les résidents habituels : habitants, ouvriers d’entretien, de travaux, de gardiennage, de service, etc…, sans compter les visites du Roi et sa suite : ce qui représentait beaucoup de monde.

Lors des grands travaux, une estimation de 6000 personnes sur le site a été mentionnée.

D’où également le nombre élevé de 23 fours à pain recensés, ayant existé ou encore existants, sans compter ceux qui ont totalement disparu de la mémoire.

Tout cela répondait à un très grand besoin.