17 – Le Presbytère (XVIII° s.) et la Grange Dîmière.

Le presbytère

La paroisse de Couvé fut, jusqu’en 1784, une desserte de la paroisse voisine d’AUNAY sous COUVE. La présence d’un presbytère y était donc inutile puisque celui-ci n’avait pas de prêtre à héberger.

Cependant, lors de la tranche des travaux qui va permettre la réalisation du Baillage de justice, du Relais de Poste, et de l’Hôpital Saint-Jean, Madame de Pompadour va décider en 1753 de construire un presbytère qui sera réalisé vraisemblablement en 1754.

 

La grange Dimière

 

L’ancien presbytère du XVIII° siècle abrite dans ses communs une très belle grange dimière, qui permettait de recevoir le dixième des récoltes (impôt de la Dîme supprimé le 4 août 1789).

Toute la fiscalité de l’ancien régime était intégralement appliquée sur le domaine de Crécy dont les revenus étaient très importants.

La paroisse accueillit alors plusieurs ecclésiastiques, et Crécy disposait en 1754 – 1755 :

 

- d’un presbytère, (Abbé Chatel),

- d’une maison pour l’aumônerie de Madame de Pompadour (Abbé Goujon),

- d’une autre maison pour la bibliothèque (Abbé Bridard de la Garde) ; ces deux maisons étant mitoyennes.

- deux maisons pour les sœurs grises : maison commune (qui deviendra l’Hôpital Saint-Louis le 11 mars 1784, sous les Montmorency) et la maison de la Mère supérieure,

- l’hôpital Saint-Jean.