28 – La Glacière

coupe schématique

La glacière du château de Crécy est exceptionnelle à plus d’un titre.

 

Tout d’abord elle est composée de deux salles entièrement creusées dans le roc. Utilisant probablement d’anciennes carrières, Madame de Pompadour fait aménager dès 1748 ce qui deviendra non seulement des glacières mais un véritable habitat avec notamment ses cuisines dotées d’un four à pain dont la cheminée, creusée dans la falaise, débouche dans les côtes de Crécy.

 

De plus, les dimensions de chaque salle sont inhabituelles : la première chambre mesure près de douze mètres de longueur; la voûte est soutenue par deux arcs de briques qui se croisent presque d’équerre.

La seconde chambre, cylindrique, est profonde de sept mètres cinquante et large de plus de six mètres

La méthode de conservation de la glace semble être identique dans l’ensemble de l’Ile-de-France. Durant les mois d’hiver, le miroir et les canaux du parc de Crécy étant gelés, on scie la glace en carrés ou rectangles que l’on entrepose les uns sur les autres. Les cubes ainsi obtenus sont apportés dans la première salle où on les taille une seconde fois afin de les positionner dans le cylindre.

 

Il se crée alors un microclimat qui permet de conserver une température très basse, même durant l’été. Néanmoins, la fonte progressive de la glace alimente de minces filets d’eau qui courent sous le plancher de bois du cylindre et tombent dans un petit puits central encore existant de nos jours.