39 – La Fontaine-au-Roy

Les eaux de la Blaise servirent d’une part à remplir le plan d’eau appelé « Miroir » le long de la vallée et où se reflétait la silhouette du château de Crécy, et d’autre part à actionner les pompes remontant les eaux de la rivière au-delà de la colline.

 

Plusieurs canaux ont été creusés pour la réalisation de ces édifices. Les eaux se rejoignent à cet endroit sous forme de delta. On aperçoit des îlets aménagés autrefois en jardin d’agrément. Surplombant l'ensemble, le pont d’Aunay-sous-Crécy, reconstruit à plusieurs reprises, rehausse ainsi le souvenir vivant du lieu.

Ressemblant à une grotte où aurait pu apparaître une vierge, ayant l’aspect d’un capuchon de manteau bâti en pierre de silex (et peut-être reconstruite lors des crues), cette source fut appelée la « Baignoire », et actuellement, la « Fontaine-au-Roy ».

 

On peut apercevoir quelques mètres en amont des pavés dallant le fond de la rivière qui servit vraisemblablement de lieu de baignade : il est de bon temps de faire vivre une légende où semble-t-il Madame de Pompadour aimait tremper ses pieds dans l’eau fraîche à l’abri des regards, voire se baigner.

 



Texte J-C BERLET