41 – L’église Saint-Martin d’Aunay

L’Eglise, comme en beaucoup de villages en ces temps passés a marqué l’âme de ses habitants pendant des siècles.

Celle-ci, bâtie en pierres vers le douzième siècle, de maçonnerie et contrefort en grès, fut placée sous le haut patronage de Saint-Martin, évêque de France né à Tours au troisième siècle.

 

Lors de l’acquisition du domaine de la seigneurie d’Aunay-sous-Crécy, Madame de Pompadour plaça notre église en paroisse annexe de l’église Saint-Eloi, de Couvé. Des aménagements ont été portés particulièrement à l’intérieur, un grand autel-retable séparant le chœur en deux parties, dont l’une à usage de sacristie. Tout en haut de ce meuble à colonne datant du XVIII° siècle, on aperçoit les armes de la Marquise de Pompadour « d’azur à trois tours d’argent maçonnées de sable ».

 

Au centre de ce retable, un magnifique tableau représente la Charité Saint-Martin. Des vitraux de part et d’autre représentant Sainte Barbe et Saint Nicolas sont classés par les Beaux-Arts depuis 1908. D’autres vitraux d’époque plus récente présentent un attrait aussi intéressant : de l’atelier Lorin à Chartres, hommage aux soldats de la guerre de 1914-1918.

On peut également apercevoir le témoignage fraternel : « inscription funéraire de la tombe renfermant le cœur de Vincent de La Vergne », seigneur d’Aunay dont le règne dans notre village a été très court.