Vue d'ensemble sur les sites du domaine de la Marquise de Pompadour

Ce projet de signalétique a été entièrement imaginé, conçu et mis en œuvre par l'association Crécy d'Hier et d'Aujourd'hui, pour la mairie de Crécy-Couvé. 

 

Les flash-code sur le panneau central et sur les plaques de maisons permettent d'accéder à la documentation en ligne et accompagner le visiteur dans sa promenade à travers le village; 

 

Merci aux sponsors qui nous ont soutenus

Merci aux habitants de Crécy qui ont fait l'acquisition d'une plaque de maison (repères en vert ci-dessous)

00 - l'Ancien Château ne subsistent plus que les anciennes cuisines, tout le reste a été démonté et vendu en pièces détachées à la Révolution
01 - la Rôtisserie 
02 - Demi-lune de l'Aumonette et le-saut-du-loup sont sur un terrain privé,  le mur de soubassement de la Terrasse est  visible du chemin 
03 - la Laiterie, Mme de Pompadour fit aménager une laiterie d'agrément et un poulailler, où les dames allaient voir battre le beurre et se rafraîchir 
04 - le Pavillon du Garde marque une allée d'accès au château
05 - la Mare
06 - la Place des Marronniers plantée en  1730, dévastée en 1999, elle a été replantée à l'identique grâce à la participation des Cressois 
07 - le Bailliage de Justice, est construit en 1753, le clocheton a été ajouté au temps de l'école communale de 1906 à 1991, actuelle Mairie
08 - l’Ancienne Forge du XIXieme
09 - la Maison du Colombier est construite peu après 1752
10 - le Potager d'en Haut,  pour nourrir toute la population du château et du village au temps de Mme de Pompadour (jusqu'à plusieurs milliers de personnes pour les grands travaux), les deux potagers, n'étaient pas de trop 
11 - le Pavillon du Jardinier
12 - le Relais de Poste cette ancienne ferme au temps des Verjus est transformée par Mme de Pompadour en relais de poste en 1753. Elle a retrouvé sa vocation initiale
13 – le Pré aux Carrosses, ancienne forge des Verjus en 1730, devient une écurie pouvant recevoir plus de 100 chevaux, Louis XIV en visite y abrite les chevaux de sa suite
14 - le Puits
15 - la Maison de la Mère Supérieure  
16 - la Maison des Sœurs Grises – hôpital des femmes 
Les deux maisons des sœurs construites par Mme de Pompadour pour les malades en 1754 sont revendues au duc de Penthièvre puis au duc de Montmorency qui fonde l' Hôpital Saint Louis en 1784
17 - le Presbytère XVIIIième – la Grange Dîmière, le presbytère date du XVIIIieme  , la très belle grange contiguë servait à percevoir l'impôt : le dixième des récoltes...
18 - la Maison du Bibliothécaire,   l'abbé Bridard de la Garde en 1754
19 - la Maison de l’Aumônier, l’aumônier de Mme de Pompadour est l’abbé Goujon en 1754 
20 - la Maison de la Pyramide, dernière maison du village, une pyramide monumentale était en projet pour marquer la sortie du village
21 - l’Hôpital Saint-Jean, hôpital des hommes au temps de Mme de Pompadour, construit en 1754 pour les pauvres de ses paroisses,  il est doté d'un très beau parc et de dépendances, dont l'orangerie.. 
22 - l'Orangerie permettait de conserver les produits du jardin potager et des vergers pour nourrir les pensionnaires de l’Hôpital Saint Jean
23 - la Maison du Menuisier, aux XIXieme, et au XXieme , les « Mariette » menuisiers de père en fils, tiennent hôtel-café-restaurant, deux d'entre-eux seront Maires de Crécy 
24 - l'Eglise Saint-Eloi, église au clocher penché, le confessionnal a été récemment restauré, le cimetière est ancien et les vitraux aux armes de Mme de Pompadour
25 - le Presbytère XIXieme  cette maison a aussi abrité l'école communale jusqu'en 1906.
26 - l'Ancien Château Féodal,  la maison bourgeoise, qui surplombe la vallée, a été construite (autour de 1936), sur les soubassements de l'ancien Donjon d'un château mentionné en 1216
27 - les Grilles du Château de Bailleul (Eure) sont du XVIIIieme  
28 - la Glacière, c'est la glacière la plus grande d’Europe encore en état,  la glace était prise sur le canal l'hiver et conservée jusqu'à l'été pour les sorbets. Ses deux salles sont creusées dans le coteau , elle est insoupçonnable de la rue, elle se visite aux Journées du Patrimoine.
29 - les Potagers d'en Bas voir n°10 le Potager d'en haut 
30 - la Maison du Jardinier du XIX
31 - la Machine : au XVIIIieme ,  une machine hydraulique, au conduit souterrain, alimentait le château, ses jardins et le village en eau courante.  On peut encore voir un ensemble hydraulique remarquable : canaux, vannage, ponts, grilles...Le conduit souterrain est privé
32 - la Bellassière, à l'origine moulin à blé, cette façade est  décorative, le bâtiment servait de buanderie et d'orangerie au temps de la Marquise, il se visite aux Journées du Patrimoine
33 - le Canal  commencé par Louis-Alexandre Verjus, il est achevé par Mme de Pompadour
34 - l’Ancien Château de Majainville, Mme de Pompadour utilisa ses matériaux pour construire l'hôpital Saint-Jean en 1754
35 - la Borne Royale, ces bornes sont implantées toute les mille toises depuis le parvis de Notre Dame (1 toise = env.1949m ), celle-ci porte le n°46, ce qui indique environ 90 km
36 - le Chemin des Dalles est muni de regards d'accès au conduit souterrain d'élévation de l'eau de la Blaise au village
37 - le Miroir : plan d'eau au temps de la Marquise, actuellement planté de peupliers, les bordures en pierre subsistent encore sous la végétation
38 - la Grenouillère, cette maison figure déjà sur les plans de 1752
39 - la Fontaine au Roy, source et lieu de promenade sur les bras de la Blaise 
40 - l'Ancien Château d'Aunay, ouvrage conçu en symétrie du Moulin de la Bellassière, à chaque extrémité du Canal, il a été progressivement englobé dans l'usine puis complètement détruit en 2000
41 - l’Eglise Saint-Martin d'Aunay, église à l'origine du XIIIieme les armes de Mme de Pompadour se remarquent au dessus de l’autel.